Accueil - Faire attention à son cholestérol, c'est tous les jours

Faire attention

à son cholestérol, c'est tous les jours

Préserver son capital santé, ça passe par un contrôle régulier de son taux de cholestérol. Et vous, connaissez-vous le vôtre ?

Mieux vaut prévenir que guérir

Parce que l’excès de cholestérol ne se voit pas et ne se ressent pas, il est capital de faire un bilan sanguin lipidique régulièrement. Vous ne le savez peut-être pas, mais l’excès de cholestérol se dépose dans les artères dès le début de notre vie et ces dépôts s’accumulent pendant de nombreuses années en silence. Plus l’excès de cholestérol dans le sang persiste, plus les artères s’encrassent et plus le risque d’accident cardiaque ou cérébral peut survenir de façon précoce (voir schémas ci-dessous).


Nordestgaard BG, Chapman MJ, Humphries SE, et al. Familial hypercholesterolaemia is underdiagnosed and undertreated in the general population: guidance for clinicians to prevent coronary heart disease. Consensus Statement of the European Atherosclerosis Society. Eur Heart J 2013;34:3478-3490.

Alors pourquoi attendre qu'un accident cardiaque ou cérébral arrive pour agir ?

Un acte simple : une prise de sang pour contrôler au plus tôt son taux de cholestérol. La Fédération Française de Cardiologie appelle d’ailleurs à réaliser un bilan lipidique dès l’âge de 20 ans (1) , et à le renouveler tous les 5 ans !

Le cumul d’excès de cholestérol au fil des années rapproche du seuil d’accident cardiaque et cérébral (2) .

Il n’est pas toujours évident de comprendre les résultats de son bilan lipidique. Mais pas de panique, on vous explique tout !
Il n’existe pas de taux de cholestérol idéal, tout dépend de votre état de santé, de votre âge, de votre sexe, de votre pression artérielle, des maladies comme le diabète mais aussi des facteurs génétiques qui aggravent les conséquences de l’excès de cholestérol et augmentent le risque d’accident cardiaque ou cérébral (3) . La connaissance de votre environnement (alimentation, hygiène de vie, stress …) et de votre génétique familiale par le médecin est essentielle pour poser le diagnostic. Alors n’attendez pas pour prendre rendez-vous !

Sources

1. Fédération Française de Cardiologie. Agir contre le cholestérol pour réduire les risques cardio-vasculaires, janvier 2018.

2. Nordestgaard BG, Chapman MJ, Humphries SE, et al. Familial hypercholesterolaemia is underdiagnosed and undertreated in the general population: guidance for clinicians to prevent coronary heart disease. Consensus Statement of the European Atherosclerosis Society. Eur Heart J 2013;34:3478-3490.

3. Haute Autorité de santé. Principales dyslipidémies: stratégies de prise en charge, février 2017.

Retrouvez nos autres articles sur le sujet :

À l'initiative de la campagne